2010

Tous

Le Qatar va donc organiser le mondial 2022… Il a les moyens de ses ambitions : 40 milliards de dollars pour tout construire, c'est 8 fois plus que l'Afrique du Sud cette année... Le Qatar veut aussi se donner une nouvelle image… Il y a du travail quand on voit les premières réactions, comme celle de Barack Obama : "je pense que c'est une mauvaise décision"...  Précision : Le Qatar a battu dans cette compétition plusieurs adversaires dont… les Etats-Unis. Au 4ème tour les jeux étaient faits, 14 votes contre 8.
Ce qu'on sait moins c'est qu'à l'autre bout du monde, Haïti a de quoi se réjouir. L'équipe nationale a des liens étroits avec le Qatar où elle vient de jouer en cette fin d'année. Intérêt sportif et financier. A Port au Prince où  je me trouvais en début de semaine, les amateurs de foot espéraient ainsi une vraie relance. En effet, depuis le tremblement de terre du 12 janvier, plus de match, plus de championnat, beaucoup de cadres ont trouvé la mort dans l'immeuble où se trouvaient les bureaux de la FHF.  Etrange situation : le  stade de la capitale, tout en bas de la ville, lui, n'a pas été détruit.
Les joueurs Haïtiens, dont plusieurs sont  à l'étranger, espèrent très vite reprendre la compétition. En 2007 ils avaient gagné la Coupe Caribéenne des Nations... Dans 4 ans tout va se passer au Brésil,  pas si lointain... 4 ans, c'est assez pour transformer un rêve en réalité.
A Port au Prince j'ai même vu un camp de toile  qui s'est organisé autour d'une demie pelouse... c'est assez pour permettre  à tous les enfants d'y jouer dès que possible... et le jour du match Barça Real,  les Haïtiens, par dizaines, se sont   retrouvés devant les postes noir et blanc...  des clameurs, pour une fois pas de douleur… ça fait du bien !  
Evidemment 2012, au moins sur le papier -ou la tablette numérique, c'est comme on voudra- s'annonce fastueuse, en tout cas pour les medias : élection présidentielle en France, en Russie, aux Etats Unis, Jeux Olympiques de Londres, etc, etc...
Donc, en attendant, 2011 serait ni plus ni moins vouée à nous faire patienter.
Evidemment tout cela n'a pas de sens, je vous fais le pari que dans un peu moins de 12 mois nous regarderons la période écoulée avec étonnement… oui, nous aurons vécu des événements pour la plupart extraordinaires...
N'oublions jamais John Lennon qui, il y a bien longtemps, l'avait compris "la vie, disait il, c'est ce qui arrive quand on attendait autre chose"… ......Vive la vie !  et 2011......

Tous

Deux fortes pages  dans Libé ce matin... les mots et les photos pour raconter l'engagement de Sean Penn "dans son meilleur rôle " comme l'écrit le journal... Pas pour faire semblant comme tant d'autres l'ont fait avant lui, et le referont dès que quelque part misère et cameras se croisent... Car lui est venu sur place très vite, et pour y rester, là où les plus nantis de l'île avaient l'habitude de jouer... au golf. Il a fondé une ONG qui porte assistance à 55 000 réfugiés. Par  définition, il vise les meilleurs conditions possibles mais il constate : "les camps, c'est comme des châteaux de cartes, tout peut s'effondrer... entre un 1,2 million  et 1,8 million de sinistrés vivent dans des abris de fortune, sans aucune sécurité. Et à propos du choléra son verdict est direct : "il va progresser, c'est certain, mais pour combattre la mortalité tout dépend de la volonté de la planète" Sean Penn décidément, grand témoin, grand acteur... et vrai sage ! 

Haïti : le téléphone, c'est la vie

Tout faire pour maintenir les systèmes de téléphone. L'engagement de l'ONG TSF

Ecouter

Tous
Portrait de l'interviewéAllan SEBASTIANTechnicien de Telecom sans Frontières

Invité de Défi Futur le dimanche 28 novembre, Allan Sébastian, technicien de Telecom sans Frontières, explique comment, après les urgences du début de l’année, TSF met à disposition des Scouts d’Haïti trois kits de communication qu’ils vont gérer eux-mêmes dans les mois qui viennent.


Comme au lendemain du 12 janvier, en Haïti "le téléphone, c'est la vie" nous explique t'il, les besoins de communication sont immenses.


www.tsfi.org


Port au Prince, le 28 novembre 2010 

Haïti : l'élection, et après ?

28 novembre 2010. Les haïtiens aux urnes mais tout reste à faire

Ecouter

Tous

Un dimanche consacré aux élections alors qu'en fait tout reste à régler. Haïti vit des heures étranges, alors que le choléra menace toujours.  Depuis le 12 janvier et le tremblement de terre la situation n'a pas évolué : toujours plus d'un million de sans-abris et pour beaucoup d'habitants, aucun retour à une vie à peu près normale.


Défi Futur est sur place, à Port au Prince, pour deux rendez-vous d'information sur l'antenne de France Info. 9 h 20 et 12 h 40. Pascal Delannoy en ligne de Port au Prince avec, à Paris, dans les studios de France Info, Célyne Bayt-Darcourt.


http://france-info.com


 


 


 


Dans la galerie photo de ce blog, retrouvez les photos de Jean-Marie Porcher, technicien à Radio France et également photographe. Port au Prince "Avant-Après" : mêmes lieux, une image en janvier, 10 jours après le séisme, la même en novembre, 10 mois après.

 
Chaplin : le film introuvable

La naissance de Charlot, 34 films de 1914. Manque le 35eme !

Ecouter

C'est un véritable trésor. Les 34 films tournés par Charlie Chaplin en 1914 pour la compagnie Keystone.


Chaplin, qui est arrivé d'Angleterre avec une petite troupe de théâtre, a la chance d'être remarqué par le cinéaste Max Senett "le roi de la comédie". Direction Hollywood et, la suite, à savoir : "la naissance de Charlot".


Ces 10 heures merveilleuses vont enchanter notre Noël 2010. On les doit à la complicité de Serge Bromberg, de la Société Lobster et d'Arte Editions.


Plusieurs années de recherche menées avec de prestigieux instituts du film à Londres et à Bologne.


Reste un mystère. Un catalogue affirme qu'un 35ème film existe mais il reste introuvable.


Pour Défi Futur et France Info Serge Bromberg lance un appel aux auditeurs.


Pascal Delannoy 12 décembre 2010


 


http://www.arteboutique.com 


©Reuters

Haïti : l'urgence, toujours

Le regard d'ATD Quart Monde sur une catastrophe qui n'en finit pas

Ecouter

Dimanche 28 novembre 2010, premier tour de l'élection présidentielle en Haïti. Un événement qui semble plutôt irréel pour beaucoup d'haïtiens. Leur premier souci, c'est toujours de trouver de l'eau propre, de quoi manger et survivre au milieu d'une catastrophe qui, en réalité, continue.


Il y a toujours plus d'un million d'habitants dans les rues, dans les camps installés quelques semaines après le séisme du 12 janvier dernier.


Depuis bientôt 30 ans ATD Quart Monde est sur place. En plus de ses actions dans la durée elle a donc répondu à des besoins d'urgence, surtout auprès des enfants.


François Phliponeau, volontaire, vient de passer 5 semaines sur place. Il témoigne pour Défi Futur.


http://www.atd-quartmonde.asso.fr 


ET POUR RETROUVER LES REPORTAGES DES ENVOYES SPECIAUX DES RADIOS FRANCOPHONES PUBLIQUES :


http://blogues.radio-canada.ca/haiti-rfp


Pascal Delannoy le 21 novembre 2010

 

Tous

La première information, lancée et reprise sur tous les medias a fait pas mal de bruit... L'une des toiles exposées au Musée d'Art Moderne de la ville de Paris a été dégradée... quelques coups de feutre sur "Cadillac moon", étranges graffiti, visibles paraît-il uniquement sur des photos et non à l'oeil nu... constatés par une restauratrice spécialisée qui, le saviez-vous, moi non, passe toutes les trois semaines inspecter les toiles de près, de très  près... Surprise, émotion, voire indignation.. un peu sur le thème de "ça continue !", quelques mois après le vol, au même endroit, en mai dernier de 5 toiles... Finalement... -Basquiat a dû en rire, là où il est peut être aujourd'hui, toujours en train de peindre mais sans doute sur des toiles grandes comme le ciel.- Les graffiti en question ne datent pas en effet de leur passage à Paris mais existaient bien avant !!!... Le  directeur du musée parisien peut souffler... Il avait d'ailleurs  expliqué que le tableau en question est l'un des plus surveillés "il y a en permanence un gardien, avec sa chaise, assis à coté"... Basquiat a dû rire encore plus... Lui qui a passé sa trop courte vie à nous raconter sa vision du monde en dégradé aimerait sans doute rencontrer celui qui avec quelques coups de feutre s'est en quelque sorte invité dans son génie et sa postérité...

Prenez le temps d'écouter, sur ce site Marc Castille, mon invité cette semaine. Le responsable solidarité du Secours Populaire a de l'optimisme à nous faire partager, alors que cette fin d'année 2010 voit la pauvreté encore gagner du terrain. C'est à sa belle association qu'on doit l'extraordinaire rassemblement au pied de la tour Eiffel en août dernier, 40 000 enfants fêtés, choyés. Combien d'entre eux, les mêmes, vont vivre des fêtes de fin d'année aussi "normales" que possible grâce au Secours ? Seule différence, cette fois la discrétion sera de rigueur… Loin des banderoles du Champ de Mars, les actions à venir se feront sans tapage... beaucoup d'enfants pourront ainsi croire que ce sont leurs parents, ou le Père Noël qui ne les a pas oubliés. La classe, la vraie !

Tous

 


 

Noël : ils ont besoin de nous

Comment aider les plus défavorisés. Les réponses du Secours Populaire.

Ecouter

La précarité en France touche en cette fin 2010, 8 millions de personnes. A l'occasion des fêtes de fin d'année toutes les ONG croisent leurs efforts pour aider en particulier les enfants.


Les besoins sont immenses mais, autant que l'argent, c'est le bénévolat qui peut faire des miracles.


Le Secours Populaire cherche encore 5 000 personnes pouvant lui apporter ne serait-ce que quelques heures auprès des plus démunis.


C'est le sens de l'appel lancé pour Défi Futur et sur France Info par Marc Castille, le responsable du secteur Solidarité du Secours Populaire.


Pour tout savoir : http://www.secourspopulaire.fr


Pascal Delannoy 14 novembre 2010 

 

Et voilà le joli mois de... novembre de la photo ! Et, bonne nouvelle, comme la radio, la photo a très bien résisté à l'invasion de la télé... Evidemment celle-ci reste irremplaçable pour voir le monde en direct, comme un 11 septembre, mais aussi vivre le départ de la Route du Rhum ou les trois dernières minutes d'une finale de Coupe du Monde de football... Mais plus la télé envahit nos existences, plus la photo nous aide. Parce qu'elle nous interroge avec un talent particulier. Nous regardons, en tout cas nous sommes invités à prendre le temps de regarder, et du coup nous amenons notre part de vérité face à ce monde incertain. Bien sûr, elle aussi peut mentir et nous entraîner dans toutes les manipulations. Depuis les petits arrangements de Staline avec la vérité, jusqu'aux photos de mode aujourd'hui, la photo retouchée est une industrie mondiale de la contrefaçon. Il faut donc, toujours, prendre la distance nécessaire. Mais, on peut l'espérer, plus il y aura de photos, plus nous saurons garder la tête froide. Ne serait ce que parce que nous sommes nous aussi photographes, ce qui ne veut pas dire "journalistes" ou "historiens"… Ce mois de novembre qui célèbre en France la photo, nous offre l'opportunité d'un agréable shopping, par exemple en tirant sur papier l'une de nos propres photos, ou en choisissant un beau livre, voire en achetant une photo. Un vrai bonheur !

Tous